Le Centre d’Accueil des Pèlerins, un lieu aux vocations multiples…

Depuis l’année dernière, le Bureau d’Accueil des Pèlerins, situé à deux pas de la Plaza de l’Obradoiro,  orfèvre en galicien, a élu domicile au 33 Rua das Carretas.

C’est au 1er étage du Centre d’Accueil des Pèlerins

que  vous serez accueillis cette année

du 15 mai au 15 octobre 2017 !

Chaque après-midi, à partir de 15 heures, accueillants et pèlerins se retrouvent pour un temps de partage : pour certains, ce moment est l’occasion d’une halte dans leur tête et leur cœur… de réfléchir… pour d’autres il s’agit d’oser s’accueillir soi-même, se laisser accueillir et accueillir les autres, l’Autre… En complément, la rencontre individuelle avec un accueillant ou un prêtre est possible.

Le Centre d’Accueil des Pèlerins,
un lieu aux vocations multiples… proposant la délivrance de la Compostela mais aussi de nombreux services :

  • une consigne (sac non autorisé pour entrer à la cathédrale),
  • le repos dans les jardins,
  • des renseignements pour l’hébergement, les moyens de transport, la visite de la ville, l’envoi du courrier,
  • une chapelle pour la prière,
  • les salles d’accueil des pèlerins (1er étage) des différentes nationalités : française, allemande, italienne, anglaise, néerlandaise…

Les témoignages suivants sont évocateurs…

« On ne nous sollicite pas, nous sommes libres de parler de notre chemin, des difficultés que nous avons pu rencontrer, de toutes les bonnes choses que nous avons croisées… C’est un accueil qui sourit à tous en fin de chemin et qui nous permet de « souffler », peut-être aussi de mettre nos idées en ordre pour commencer notre « après Santiago ». Cette présence humaine est très importante afin d’éviter le « vide » d’une fin, mais au contraire, nous mettre sur la route pour continuer notre vie après le chemin. »

« Mon cœur et mes larmes ont débordé d’émotion en atteignant ce but qui me paraissait inaccessible et je me suis sentie plus proche de Lui, grâce à vous. »

«  Je repars plein d’espoir avec des pistes à explorer, merci vraiment ! »

« Merci pour ce temps de rencontre, de partage intense et riche,
de réconfort dont j’avais besoin, de  votre générosité qui manque tellement. »

« Je pense que ce lieu de vie correspond à une vrai demande de la part des pèlerins francophones.
Je lui souhaite une longue vie. Et merci pour son accueil. »

associations

Chaque quinzaine, nous avons à cœur de présenter une communauté priante à laquelle sont confiées quotidiennement les intentions de prière portées pendant la messe. C’est aussi un lieu possible d’accueil si des pèlerins souhaitent y vivre ultérieurement un temps d’échanges et de recueillement pour eux-mêmes. Les associations jacquaires y ont aussi leur place et sont largement représentées.

Abandonner ici son bourdon… les souvenirs s’invitent…

Qui, après des centaines voire des milliers de kilomètres pour certains, osera laisser son compagnon de route, son bourdon : « bâton du pèlerin, il représente un de ses attributs au Moyen-Age. Point d’appui pendant la marche, il s’avère utile comme arme et moyen de défense contre les dangers. Il représente le troisième pied du marcheur et symbolise sa foi, son endurance et le soutient dans sa quête… Ce bourdon auquel j’ai accordé toute ma confiance pour me soutenir pendant les montées et les descentes, par quel autre support invisible vais-je le remplacer ensuite sur le chemin de la vie ? »

Extrait « Compostelle, les mots du chemin » B. Alésinas Editions Salvator

Boite à bourdons

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Vie sur le chemin Tagués avec :