Commentaire de l’évangile « les pèlerins d’Emmaüs »

Commentaire du père Sébastien Ihidoy sur l’évangile des pèlerins d’Emmaüs qui était lu aux pélerins de St Jacques lors de leur passage dans l’église de Navarrenx.

 

Amis pèlerins, vous aussi, vous êtes sur le chemin. Vous admirez la beauté de la nature.

Est-ce que l’inconnu d’Emmaüs ne vous fait pas signe ? Vous allez vers le couchant mais sachez le bien :

Celui qui est source de toute vie dans le monde est aussi votre destinée bienheureuse.

Vous faites des rencontres merveilleuses qui vous font du bien.

Est-ce que l’inconnu d’Emmaüs ne vous fait pas signe et dit à chacun :

Il est heureux que tu existes, toi aussi ! Vas de l’avant ! N’aie pas peur !

Tout en marchant des souvenirs heureux remontent dans votre esprit, des faits qui ont marqués votre existence.

Est-ce que l’inconnu d’Emmaüs ne vous fait pas signe et dit à chacun :

Vois ! Tu n’es pas seul sur le chemin de ta vie. Rend grâce ! Aie confiance pour l’avenir !l y a une providence !

Tout en marchant des souvenirs malheureux aussi remontent dans votre esprit.

Et peut-être portez-vous un poids qui pèse lourd dans votre conscience.

En ce cas, c’est sûr, l’inconnu d’Emmaüs vous fait signe et vous attend pour vous libérer et vous donner la véritable paix intérieure.

Au besoin recevez le sacrement de réconciliation. Jésus Christ est un donneur d’avenir.

Enfin pèlerins amis, vous êtes heureux de marcher sur le chemin et vous avez raison.

L’inconnu d’Emmaüs vous fait signe et dit à chacun :

Tu es fait pour le bonheur. Tu as sans doute tes difficultés, tes limites, tes soucis, ta souffrance ;

Mais après tous les tunnels, il y a une lumière.

Tu vois ! Moi aussi j’étais venu marcher sur le chemin des hommes. On m’a arrêté et planté sur une croix.

Mais ne fallait-il pas que je me solidarise avec tous ceux qui souffrent ici-bas ?

Et je suis là ! Avec toi ! Car l’Amour de Dieu est plus fort que tout le mal et que toute mort.

Va de l’avant toi aussi !

Après le couchant, il y a l’aube d’une vie nouvelle.

Après le tunnel de la mort, il y a la lumière Pascale.

trinité pèlerins d'emmaus

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Ressources, Vie sur le chemin