Laïcs et prêtres… Pourquoi ont-ils choisi d’accueillir à Santiago !

Futurs accueillants à Santiago, ils se sont retrouvés début avril : temps de rencontre avec l’ensemble de l’équipe, les futurs coéquipiers mais aussi pour aborder les objectifs de la mission, les outils à disposition, leur rôle dans ce large et généreux emploi du temps organisé autour des 3 temps forts de la journée : la messe, le partage, la visite spirituelle…

Une volonté : des équipes d’accueillants francophones à l’image de tous ceux que nous accueillons.

formation accueillants

Du 15 mai au 15 octobre, des équipes constituées de trois bénévoles, anciens pèlerins et hospitaliers du chemin, accompagnées par un prêtre se relaieront chaque quinzaine pour  accueillir les 6 000 pèlerins de langue française dont on attend la venue au cours de cette période.

Trop important pour ne pas être souligné : par sa présence, son écoute, ses conseils, son soutien… le prêtre est la pierre angulaire autour duquel se soudent les membres de l’équipe.

Deux des prêtres accompagnateurs nous confient :

« Heureux de rendre service pour la 3ème année, persuadé que la présence d’un prêtre est vitale pour les pèlerins arrivant à Santiago. »

Père Luc Ledroit

« Amoureux depuis 20 ans de Saint Jacques, j’ai déjà réalisé 6 pelés à St Jacques. Faire le pelé est une aventure extraordinaire et c’est pourquoi  je souhaite être accueillant à St Jacques. Ce qui est très intéressant c’est de rencontrer des personnes croyantes mais aussi de personnes en  recherche. Vraiment pouvoir accueillir des pèlerins de tout gabarit m’enchante. Après avoir eu le vécu de la marche, le vivre maintenant là-bas est une belle occasion ! » 

 Abbé Michel Monseur

Abbé Michel Monseur (gauche), Prêtre en retraite (Wallonie) Père Luc Ledroit (droite) Chapelain du sanctuaire d’Ars

D’autres prêtres ont qualifié ce temps d’accueil à Santiago comme un « cadeau unique et inoubliable » voire « du moment le plus beau de ma vie de prêtre »…

 

Concernant les accueillants laïcs, que ce soit pour  « Rendre ce que j’ai reçu »,  « Continuer mon chemin avec saint Jacques d’une autre manière »,  « Pallier au manque d’accueil, convaincu qu’il fallait donner une suite sur place » ou «Patienter avant de repartir »… à chacun sa motivation avec toutefois un dénominateur commun : tous ont usé leurs chaussures sur le chemin et sont engagés au sein de l’Eglise, d’une paroisse, auprès d’associations caritatives, jacquaires…

 

Trois nouveaux accueillants, Jackie, Erwan et Marina, témoignent de leurs motivations :

« Depuis 2015, fin de mon pèlerinage je cherche ce que DIEU attends de moi pour la suite de ma vie. Je suis sûre que ce chemin effectué avait un but et je reste persuadée que je vais le trouver en retournant à Compostelle. Une force intérieure me pousse à y aller. Beaucoup de questionnement et de remise en question, j’ai besoin de cet endroit très spirituel pour m’apaiser et comprendre !!!!!!!!! Ce week-end ensemble m’a confortée dans ma décision de rejoindre cette équipe formidable ! » Jackie

« Le Pèlerin que je suis ne peut se satisfaire du seul fait d’avoir marché sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et d’avoir eu l’immense joie d’avoir accompli ce dont je rêvais depuis de nombreuses années. Les efforts fournis pour parvenir à Santiago ne sont rien en regard du bonheur éprouvé. Tant de rencontres magnifiques, tant de témoignages d’amitié et de solidarité m’ont tellement ému et bouleversé. Je ne remercierai jamais assez les pèlerins qui m’ont aidé et soutenu tout au long du Chemin ainsi que les hospitaliers des nombreux gîtes qui ont fait preuve de beaucoup de dévouement  à mon égard. Il est tout naturel que je rende ce que j’ai reçu et si je m’en abstenais mon pèlerinage me semblerait incomplet et je le dois à ceux qui m’ont précédé. » Erwan

« Après mon chemin en 2014 où j’ai rencontré et été accueillie par des personnes formidables, il m’est apparu essentiel d’essayer de rendre à mon tour ce que j’avais reçu. C’est également pour moi une manière de continuer mon chemin aux côtés de St Jacques.  Je suis donc très heureuse de faire partie de l’accueil cette année, d’autant plus que c’est la troisième fois que je postule. Le chemin est aussi fait de persévérance et d’endurance ! Marina

Notre mission « être au service de… », accueillir certes mais aussi, comme le précise le Père Luc Ledroit, « reccueillir les mots, gestes et larmes », laisser chacun exprimer son chemin intérieur, quelque soit son vécu, avoir le sens de l’écoute, être présent, orienter vers le retour… Nous retiendrons le témoignage de Françoise (accueillante depuis 2015) qui illustre la variété des expériences (joie ou déception de l’arrivée à Santiago entre autres) et le parallèle évident avec le chemin de la vie :

 

« J’ai eu l’occasion de rencontrer quelqu’un qui avait « raté » son chemin, rapatriée au bout de huit jours et moi-même je n’ai pas marché sur le chemin de Saint Jacques, mais je crois que je vis tous les jours sur un chemin. Voici comment avec cette amie nous nous sommes résumées notre expérience à travers cinq points forts qui traversent, nous semble-t-il, l’expérience spirituelle de la diversité des chemins :

  • Chacun porte son sac (sac à dos, mais aussi le sac de nos vies….)
  • Le chemin est celui d’aujourd’hui, celui d’hier ne m’appartient plus, celui de demain est pour demain !
  • L’endurance est une réalité quotidienne. Elle est un lieu de conversion lorsque nous accueillons notre faiblesse, celle qui nous ouvre à la force de l’autre (à l’Autre ?)
  • La communauté est celle qui se présente, avec ses beautés, ses rencontres, et ses aléas
  • Le temps de la journée, du chemin, de la vie de la naissance à la mort nous est offert. Il nous appartient de le vivre et de le garder « sacré » et de rendre grâce car nous le recevons comme un cadeau des autres, de l’Autre, de Dieu… »

En fin de session, dans une ambiance chaleureuse et fraternelle, certains se sont confiés :

 

« Beau week-end de partage, chaleureux, dense et de grande qualité pour nous aider au mieux au cours de la mission qui nous sera confiée cet été à St Jacques… » Anne Carole

« Merci toute l’équipe : oui, ce week-end, très chouette, restera sûrement dans la mémoire et le cœur de chacune et chacun. » Emile.

« Merci, c’était un très beau temps de partage et de communion. » Jean-Luc

« Je me suis senti en fraternité et des amitiés se sont nouées. »

L’envoi en mission par le Père Luc Ledroit a terminé ce beau week-end juste avant que, Daniel (à gauche de la photo), responsable de l’accueil,  « nous souhaite de vivre avec passion cette mission qui ne nous appartient pas mais qui nous est confiée. »

L’organisation et le financement de cet accueil ouvert à tous ont, comme les années précédentes, été confiés à l’Association Webcompostella.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Lire aussi

  • Une fois de plus, je dois cette initiative d’un ami estimé, le même, qui, quelques années avant, nous avait demandé de recevoir au Mas d'Azil, dans la paroisse protestante, les pèlerins sur la voie du Piémont pyrénéen. Accueil qui, aujourd'hui, est organisé et fonctionne de manière croissante, en lien et en harmonie avec la paroisse…
  • Accueil francophone à Saint Jacques de Compostelle (15 juillet – 31 juillet)   Des prêtres heureux, des accueillants et des pèlerins heureux de leurs prêtres Témoignage du Père Edouard « Curé de paroisse, j'ai vécu l'accueil des pèlerins à St Jacques de Compostelle comme une belle grâce de vie en Eglise. L'équipe qui porte cette mission…
  • L'équipe Cette première équipe était constitué de René, Anne-Marie, Jean et de l'abbé Bertrand de Saintenac (curé-doyen de Saint Girons, diocèse de Pamiers) pour la deuxième semaine. La première semaine, malgré l’absence de prêtre accompagnateur, nous avons pu avoir 4 messes célébrées en français dans la chapelle. Grâce d’abord à un prêtre de paroisse alsacien pèlerin (1 fois), grâce ensuite…
  • Un nouveau lieu d’accueil ! Situé au Centre d’Accueil des Pèlerins 33, Rua das Carretas (1er étage). Il ouvrira en 2017 du 15 mai au 15 octobre ! Chaque après-midi, des réunions d’échange et de partage permettront aux pèlerins de se rencontrer et d’effectuer entre eux une relecture humaine et spirituelle de leur chemin. Tous les…
Publié dans Vie sur le chemin Tagués avec :