La route d ’Arles

« voie provençale »
– très fréquentée autrefois (Bavière – Bohème -Hongrie – Italie),
– quelques grands sanctuaires comme saint Trophime d ’Arles, saint Gilles, saint Guilhem le Désert, saint Sernin de Toulouse, saint Bertrand de Comminges (variante),
– chemin très imprégné par la culture romaine, provençale et languedocienne,
– balisage assez complet réalisé, hospitalité en extension.

Lire aussi

  • ... Au coeur de la veillée pascale, après avoir célébré le feu, proclamé la Résurrection, écouté des, récits de l'Histoire du Salut de l'Humanité, et célébré l'eau qui régénère, l'Église a l'audace de chanter « Cette nuit très sainte où le Christ notre Pâque a été immolé. » La Pâque immolée le jour de la…
  • A l’école du Christ, sur le Chemin de Saint-Jacques, le pèlerin est appelé à vivre de la Vie même de Dieu. Au travers de dépouillements de toutes sortes, c’est un itinéraire de discernement de vocation qui se dessine. Nouvel évêque de Bayonne et ancien pèlerin, monseigneur Marc Aillet va insérer le Pèlerinage dans le cadre…
  • Ils sont une dizaine. Les hommes le béret ou la casquette à la main, les femmes, la tête couverte d'un foulard ou d'un chapeau, qui demandent cette bénédiction dans la sacristie de l'église d'Estaing en ce premier dimanche de juillet de l'an ..., il y a quelques temps déjà, et encore maintenant. Ils sont venus…
  • Patron des pèlerins et des routards Au sud de Poitiers, entre l’Abbaye de Ligugé (premier monastère d’Occident fondé par Martin de Tours) et Saint-Sauvant en Vienne, on peut aujourd’hui faire mémoire d’un patron des pèlerins devant les reliques de Saint Benoit-Joseph LABRE.  Des ossements du premier sanctifié au lendemain de la révolution française ont été…