La route de Tours

« Via Turonensis » ou GR 655

  • carte lepère– La Via Turonensis  part de PARIS (de la tour saint Jacques pour certains ; de Notre Dame de Paris pour d’autres) ou bien du tombeau de Martin à TOURS.
    – Autrefois, la plus fréquentée car les pèlerins d’Europe (britanniques, scandinaves, flamands,  picards, allemands, etc.) se rejoignaient devant les reliques de la Sainte-Chapelle.
    – Aujourd’hui, le GR 655 est réhabilité grâce à plusieurs associations très actives.

Le chemin de Saint-Martin vers Saint-Jacques est le plus ancien et le plus serein.  Les pèlerins du moyen-âge ne passaient pas par le massif central pour rejoindre la Galice. Le pèlerinage au sanctuaire de Tours débute presque cinq siècles avant celui de Compostelle.

En effet, le cœur de la ville de Tours abrite la basilique Saint-Martin, aujourd’hui confiée aux bénédictines de Montmartre. Un de ses premiers évêque, Saint-Martin, mort en 397 y repose dans la crypte. Déjà très populaire de son vivant, le renom de Martin de Tours a rapidement attiré toute la chrétienté vers son tombeau. Clovis, Pépin le Bref et Charlemagne, Saint Louis, Philippe-Auguste et Richard Cœur-de-Lion prennent à Tours leurs bâtons de pèlerin. Dans son livre « Martin de Tours », Charles Lelong trace une carte du pèlerinage de saint Martin au VI° siècle et positionne la voie venant d’Espagne, franchissant les Pyrénées en Pays Basque, lieu de confluence actuel des voies jacquaires.

L’image la plus connu de Martin est le don de la moitié de son manteau à un pauvre. A la demande d’Hilaire de Poitiers, il fonda le premier monastère d’occident à Ligugé sur le GR 655 en Vienne.

A l’époque le culte des reliques, revêtait certainement un aspect idolâtrique ou magique, mais aujourd’hui les pèlerins donnent un sens culturel, voire spirituel, en visitant les sanctuaires qui jalonnent leurs chemins.

Voie du Puy-en-Velay

Quelques liens
Autres sites valorisant la Voie de Tours :

JJP

Lire aussi

  • Patron des pèlerins et des routards Au sud de Poitiers, entre l’Abbaye de Ligugé (premier monastère d’Occident fondé par Martin de Tours) et Saint-Sauvant en Vienne, on peut aujourd’hui faire mémoire d’un patron des pèlerins devant les reliques de Saint Benoit-Joseph LABRE.  Des ossements du premier sanctifié au lendemain de la révolution française ont été…
  • La vie !   Venue d'une pluie d'étoiles, Plus fragile qu'un fin cristal, Soulevant le voile, Elle pointe son minois. Doucement, son souffle on perçoit. Soudain, elle nous ouvre les bras, Et nous inonde de mille éclats. Cette vie n'est-elle pas merveilleuse, délicate, étonnante, tumultueuse ? Malmenée par bien des tempêtes, Au pire des jours, elle…
  • O Sainte Foy, sois bénie d'être chez nous et d'accompagner notre pèlerinage de croyants sur notre belle terre du Rouergue. Toi la jeune et fragile adolescente, toute saisie par le Christ tu as eu le courage d'affronter le persécuteur et tu nous dis qu'il n'y a pas d'âge pour être témoin du Seigneur. Aide-nous à…