Conseils du docteur

Si la marche est une excellente thérapeutique naturelle, le pèlerinage à pied y apporte sa contribution surnaturelle décisive ! En plus de quelques précautions élémentaires (ne tentez pas le diable) !) fiez-vous à Saint Roch, le médecin des pèlerins.

*  Mangez équilibré en diminuant les protéines animales (viande et charcuterie), en augmentant les sucres lents, gros pourvoyeurs d’énergie (riz, pâtes, pomme de terre…) et les salades, fruits frais et secs.

* Buvez beaucoup d’eau, surtout les 10 premiers jours de marche avant de vous caler sur la soif. Par climat tempéré, plus d’un litre aux 10 kms. Si vous êtes en dessous, la déshydratation sournoise vous guette et vous risquez toutes sortes de douleurs et inflammations.

* Marchez léger (moins de 12 kg pour les hommes, moins de 10 kg pour les femmes). Apprenez la sobriété heureuse et la simplicité de vie que vous offre le chemin. Dépouillez-vous du superflu, non seulement il vous fatigue mais, en cas de besoin, Dieu pourvoira ! (règle de base du pèlerin). Débarrassez-vous du poids de vos peurs accumulées dans votre sac à dos…

* Etirez-vous à chaud (stretching) juste en arrivant à l’étape ou après une demi-heure de marche le matin.

Pharmacie minimum

  • fil et aiguille, ciseaux, compresses stériles 20×20, bande de sparadrap élastique (3 cm de large), pansement hydrocolloïde pour petites ampoulesDésinfectant iodé (si pas allergie) ou éosine
  • Aspirine 500 ou Ibuprofène 200 (si estomac sain)
  • Arnica montana 1 tube granules 9ch (2 granules sous la langue si grosse fatigue ou chute)
  • Rhus toxicodendron 1 tube granules 9ch (2 granules toutes les 6 h si douleurs des membres améliorées en s’échauffant)

Soins des ampoules (brûlures 2ème degré) :

* ne jamais découper l’ampoule !

* Petites ampoules en peau saine : pansement   hydrocolloïde à laisser en place

* moyennes et grosses ampoules : passer aiguille et fil désinfectés dans l’ampoule désinfectée. Laisser le fil en place comme drain et faire un nœud lâche puis pansement

Douleurs musculaires, tendineuses, articulaires

* Augmenter la boisson et traiter si la douleur persiste 2 jours ou s’aggrave.  Une douleur modérée qui

s’améliore en marchant n’est pas grave. Eviter le paracétamol qui masque l’inflammation éventuelle !

 

 

Toi, Roch, le pèlerin,

aide-nous à tout quitter pour partir à la rencontre de Dieu.

Toi, Roch, le médecin,

demande à Dieu la guérison de nos blessures.

Par Jésus le Christ notre Sauveur. Amen

PRIERE A SAINT ROCH