La créanciale

De quoi s ’agit-il :

La créanciale est une lettre de recommandation donnée par l ‘Eglise, signe de votre identité
de pèlerin et d ‘un accueil confiant et réciproque entre vous et elle

Autrefois, le pèlerin désirant se rendre en un sanctuaire lointain demandait une lettre de recommandation au curé de sa paroisse. Cette lettre attestait son état de pèlerin recommandable à ceux qui pouvaient lui offrir l ‘hospitalité. Elle lui servait aussi de laissez-passer auprès des autorités civiles, militaires et ecclésiastiques rencontrées sur la route.

Aujourd’hui, la « créanciale » est un signe d ‘accueil de l ‘Eglise vis-à-vis de vous, futur pèlerin sincère, effectuant une démarche personnelle profonde, et ouvert à un chemin spirituel.

La « créanciale est un document de recommandation qui engage celui qui le délivre comme il vous engage, vous, ami pèlerin, qui, le long du chemin, le présenterez à vos hôtes sans pour autant faire valoir un droit quelconque.

Si cette « créanciale » ne saurait être considérée comme un document administratif légal, elle constitue cependant un signe fort de votre appartenance au peuple des pèlerins et des itinérants. Dépouillé de vos attributs habituels, sociaux et professionnels, vous retrouverez sur le chemin une identité simple de pèlerin, de chercheur de Dieu.

Où la trouver :
– soit le curé de votre paroisse,
– soit auprès d’un prêtre ou d’un religieux de votre connaissance.
Si votre interlocuteur n’a pas de créanciale sous la main, il peut demander qu’elle lui soit envoyée à son adresse :
– soit au délégué de la PRTL (Pastorale des Loisirs et du Tourisme) de son diocèse,
– soit à la Direction des pèlerinages – 1 rue Frayssinous, 12000 RODEZ
– au sanctuaire de départ :
– Le Puy – Conques – Rocamadour – Moissac

Conditions de remise :

aucune exigence d ‘être chrétien, mais remise en mains propres

La « créanciale » est délivrée par un responsable religieux ou un délégué représentant l ‘Eglise catholique. Sa remise (gratuite) n ‘exige pas d ‘être chrétien, mais peut-être l ‘occasion d ‘un dialogue fraternel et confiant ouvrant à un approfondissement spirituel du pèlerinage. Ce document ne peut vous être adressé par la poste ; il vous sera remis en mains propres. La « créanciale » est alors le signe d ‘un accueil confiant et réciproque entre vous et l ‘Eglise. La créanciale peut s ‘accompagner du guide informatif d ‘où sont tirés ces renseignements.

Prix :

gratuite (facultatif, le guide de la « créanciale » : 3 Euros)

Tampon :

visa dans chaque lieu d ‘étape (lieux d ‘accueil chrétiens , gîtes, mairies,
offices du tourisme, gendarmeries, etc…)

(Voir aussi la Crédential diffusée par les association Jacquaires )

La « Compostela » :

 

Aujourd’hui, l ‘Eglise remet la « compostela » (attestation de pèlerinage) à l ‘accueil de la cathédrale de saint Jacques, au vue de la « créanciale » (ou de la « crédential ») dûment tamponnée aux haltes quotidiennes.

La « Compostella » est seulement délivrée à celui qui fait le pèlerinage dans une perspective chrétienne : devotionis affectu, voti vel pietatis causa, et seulement à ceux qui arrivent jusqu’à la Tombe de l’Apôtre, après avoir parcouru au moins les 100 derniers kilomètres, à pied ou à cheval, ou les 200 derniers kilomètres à bicyclette, en témoignant de leur parcours au moyen de deux tampons par jour au moins avec la date.

 

Lire aussi

  • En début de mois, nous vous avions fait part de ce projet et nous avions lancé un appel à candidatures d’hospitaliers bénévoles. Les réponses ont dépassé nos espérances puisque vous avez été plus de cinquante à proposer votre participation. Nous vous en remercions de tout cœur. Nous avons donc le bonheur de vous annoncer l’ouverture…
  • Le Temps de Compostelle est un documentaire réalisé par Pierric Forcade et Louis Tandeau de Marsac sur une initiative de l'hospitalité Saint-Jacques d'Estaing. Ce film a l’audace d’être d’abord un film pèlerin avant d’être un film sur le pèlerinage. La caméra aura pérégriné sur les chemins et visité les hospitalités dédiées à l’accueil des pèlerins, sans lesquelles…
  • Il y a des révolutions que l’on aime bien, car elles nous entrainent dans une spirale d'où chacun s’en sort grandi, quelles que soient les épreuves et difficultés à surmonter. C’est dans cette voie que Pauline, jeune écrivain,  nous entraine dans son premier roman. A travers les événements qui vont bousculer la vie et les projets…
  • Ceci est le journal de mon premier pèlerinage le Puy / cap Finisterre. Le texte a été écrit au jour le jour durant la marche. Je reconnais manquer parfois de miséricorde envers les pèlerins à la semaine et j'en demande pardon à ceux qui en seraient offusqués. J'ai avalé l'Espagne en 15 jours, avec des…