Rassemblement annuel des pèlerins d’Aquitaine

Rassemblement des pèlerins de Saint-Jacques de Nouvelle Aquitaine,  en l’église Saint Eutrope de Saintes, organisé par l’association saintaise des chemins de Saint-Jacques en Charente-Maritime

Le premier weekend de mai près de 300 pèlerins de Saint-Jacques se sont rassemblés à Saintes pour les coutumières « J.A.J.A. » . Les Journées des Associations Jacquaires d’Aquitaine 2018 avaient pour premier objectif de réunir toutes les associations de la nouvelle grande région : La Nouvelle Aquitaine.

À la découverte d’une ville romaine et romane, tel était le thème du programme concocté par l’association saintaise des Chemins de Saint-Jacques en Charente-Maritime.

Au cours de la messe dominicale paroissiale, une nouvelle statue de Saint-Jacques a été bénie, elle a vocation à encourager les pèlerins qui passeront au refuge associatif Saint-Eutrope.

Homélie

statue saint jacquesAvec le psaume nous avons chanté le chant nouveau de la victoire du Christ. Mais en quoi consiste sa victoire dans nos vies ? Quel est le signe que nous avons rencontré le Dieu vivant ? Le signe que nous le connaissons c’est que nous aimons dit saint Jean (cf. 1 Jn 4) Et si nous nous aimons, c’est que sa victoire est bien dans nos vies ! parce que nous avons reçu comme un commandement et comme une grâce – l’amour de Dieu : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimésdit Jésus. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres. » (Jn 15).Dans ce passage d’Évangile, il y a 9 versets et 9 fois le verbe aimer. Dans l’Épître de Jean que nous venons d’entendre, il y a également 9 fois le verbe aimer, et pourtant il n’y a que 4 versets. On peut dire que l’amour déborde des textes de l’Écriture. C’est cet amour débordant du Cœur de Jésus que saint Jean nous retransmet dans tous ces textes. Ce disciple a compris qu’il était aimé du Seigneur. D’ailleurs, chacun de nous peut s’appeler lui-même le ‘disciple que Jésus aime’ s’il s’ouvre à cet amour débordant de Dieu pour lui.
Dieu aime tout le monde bien sûr, mais seuls ceux qui s’approchent de cet amour en font l’expérience.
L’amour est donc un commandement, mais il est aussi une joie :« Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite »dit Jésus.
L’amour est un commandement, mais il est aussi un fruit de l’Esprit Saint. En demeurant dans le commandement de l’amour le fruit demeure aussi : « C’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. »

Saint Paul a la même doctrine. Le fruit de l’Esprit Saint nous dit-il en Gal 5, 22 est d’abord ‘charité’ et ‘joie’. ‘Charité’ et ‘joie’ vont ensemble.

Je vous assure, on aura beau essayer de nous rendre malheureux par tous les moyens possibles, tant que nous aimons nous serons heureux ! Aimer rend heureux ! et j’oserai même dire que si nous ne sommes pas assez heureux, c’est que nous n’aimons pas assez. La seule clé du vrai bonheur est là ! Dieu veut notre bonheur, c’est pourquoi il nous dit : « Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »

Sur la Croix, Dieu nous a aimé le premier et c’est par elle qu’il a accompli la victoire de son amour, parce que c’est par elle qu’il nous a sauvé :« Par son bras très saint, par sa main puissante il s’est assuré la victoirenous dit le Psaume. Le Seigneur a fait connaître sa victoire. »
Mais que devons-nous faire, nous, pour connaître la joie de cette victoire de l’amour ? – Deux choses : accueillir cet amour du Christ crucifié et le donner :« Il n’y a pas de plus grand amour, nous dit-il,que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. ». L’amour est donc un oubli de soi, c’est une recherche du bien de l’autre. C’est ainsi que nous trouvons le visage de Dieu qui s’approche de l’humanité pour lui rendre sa dignité par l’amour du Christ crucifié. C’est l’amour de Dieu qui embrasse l’humanité par les bras de l’amour crucifié. Cette Croix qui était le comble de l’horreur est devenue le comble de l’amour.
Si Dieu ne nous aimait pas il nous serait impossible d’aimer, c’est pour cela que nous avons besoin de cet amour qui a été déversé sur les Apôtres à la Pentecôte.
Chaque jour nous devons l’accueillir dans la prière pour rendre possible cette victoire de l’amour de Dieu dans notre vie. Est-ce que nous faisons fructifier la plus belle part que Dieu nous a offerte ?
« Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite ». C’est quoi la joie parfaite pour vous ? – Un bon repas bien arrosé ? –Une bonne soirée devant la télé ? – Une cigarette à consumer ? –Un plaisir qui n’va pas durer ?!

Pourtant, notre âme est faite pour le feu ! pour le feu de l’amour divin ! Mais ne vous trompez pas de feu. Ne brûlez pas du feu de la chair. Il vous déçoit, il est vain et éphémère le feu des désirs coupables, le feu des colères destructrices, le feu des envies, des jalousies ravageuses.
Vous êtes un cierge du bon Dieu, alors, ne soyez pas de mèche avec le diable. Votre âme est faite pour le feu, mais pour le feu de l’amour divin ! Vous n’avez pas été créé pour le feu infernal. Ne brûlez pas pour n’importe quoi. Préparez-vous à désirer un feu, celui de l’Esprit Saint à la Pentecôte !
Sans une vie de prière, vous ne pouvez pas avoir le feu de l’amour divin ! Cette intimité avec Dieu l’âme en a besoin, c’est sa nourriture substantielle ! Alors, attention aux bruits du monde, attention aux bruits de notre chair, car il nous est très facile de devenir sourds à la brise légère de l’amour.

La messe tous les dimanches c’est insuffisant pour un catholique qui se dit pratiquant. Pour accomplir la volonté de Dieu, il ne faut pas faire le chemin à moitié (les pèlerins de saint Jacques en savent quelque chose). Quand vous sortez de la messe vous êtes envoyés ‘en mission’. C’est le sens du mot ‘messe’. Si nous vivons vraiment la messe, c’est pour nous convertir à l’amour ! Aimer ça doit rimer avec Partager et avec Fraternité !
Devoir se convertir c’est une souffrance, souffrance surtout de voir que nous n’y parvenons pas bien, mais c’est aussi une joie que d’avoir à souffrir par amour !
Que cette messe nous soit une occasion de vivre un peu plus dans l’amour de Dieu et de nous préparer à renouveler le don de notre baptême dans l’Esprit Saint !

Père Jean-Baptiste Tison
Fraternité des Serviteurs du Cœur de Jésus

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Ressources