Saint Hilarian

Fête le 15 juin
Hilarian serait né vers 760 à Espalion ou à Lévignac dans une famille noble et chrétienne.

Il devint prêtre, et Charlemagne, qui lui aurait confié la direction de l’une de ses écoles, l’aurait choisi comme confesseur pendant ses séjours à Casseneuil, au bord du Lot. La vallée était aux mains des Sarrasins qui persécutaient les prêtres. Hilarian demeurait chez sa mère, à Lévignac, et allait dire la messe à Perse. Il traversait le Lot à gué, à la belle saison. Quand les eaux montaient, il étendait son manteau sur la rivière et s’en servait comme d’une barque. La mère d’Hilarian le mettait en garde : “A force d’y aller, tu y laisseras la tête !”.
Il répondait : “S’ils me la coupent, je vous la porterai”. Cela arriva. On l’arrêta, on lui trancha la tête. Mais se relevant, il prit sa tête ensanglantée, la lava à la fontaine et la porta à sa mère comme il l’avait promis : pour traverser le Lot, il étendit une dernière fois son manteau.

Poème
En général,
pour traverser le fleuve,
l’on utilise une barque.
Toi, tu étales ton manteau
et tu arrives
sur l’autre rive.

Mais jamais
l’ennemi ne se lasse,
il sait attendre
pour piéger sa proie.

Ta mère te l’avait bien dit !
L’ennemi te tranche la tête,
tu la ramasses, tu te laves.

Et une dernière fois,
tu étends ton manteau.
Pour tenir ta promesse,
tu traverses le Lot.
Accompagné de ton lot,
tu atteins l’autre Rive.
François-Noël

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Eclairages spirituels, Saints de la route, Vie sur le chemin -