Viens, entre, je t’attendais…

L’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques rend hommage à Louis Janin qui a terminé son pèlerinage terrestre le 10 janvier 2016.

Louis-janin-©Pierre-Morel

©Pierre-Morel

« Viens, entre, je t’attendais. Assois-toi, je vais te servir à manger »

Tels étaient les premiers mots d’accueil de Louis JANIN dans tous les gîtes qu’il a tenus comme hospitalier sur les Chemins de Saint Jacques de Compostelle.

Louis réalise son premier pèlerinage en 1956 à 33 ans, de Lourdes à Santiago de Compostela car à l’époque il n’y a que 3 semaines de congés. Depuis, jusqu’à 85 ans il le refait presque tous les ans. Quelque soit le nombre de jours dont il dispose, il tient à arriver à Santiago, cela l’obligeant parfois à faire des étapes de 50 km par jour.

Le déclic pour l’hospitalité ? Il l’a en 1965, à Hontanas où il est divinement reçu dans une famille qui l’accueille comme si c’était un membre de la famille voire plus puisqu’elle lui offre la chambre parentale.

A 65 ans il prend sa retraite et dès lors, en dehors de sa vie familiale, il s’engage corps et âme sur et pour le Chemin. Il fait partie de nombreuses associations compostellanes (Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques, celle des Alpilles entre autres…).

Toujours pour satisfaire sa quête de spiritualité et « pour changer un peu des chemins de Compostelle » Louis part faire la tournée des villes saintes de l’hindouisme en 1979 « pour voir s’il y avait la même étincelle dans les yeux des pèlerins » Dès lors il refera six treks au Népal.

A voir le peu de bagage des pèlerins hindous il décide de les imiter et de ne plus partir sur les Chemins qu’avec ses tennis et une banane sur le ventre au lieu d’un gros sac à dos. Après tout il est tellement connu sur le Chemin que tout le monde lui offre ce dont il a besoin. Mais au début cela lui pose parfois des problèmes dans les auberges car les hospitaliers le prennent pour un tricheur et non un pèlerin.

En 1994 à la demande du père Don José Ignacio, ami et curé de Grañon, il rejoint l’association des hospitaliers volontaires que ce dernier a créée et ouvre le premier accueil à Hornillos del Camino.

Puis il tient les auberges (ou gîtes) de Grañon, Jaca, Reliegos, et enfin Arrés les sept dernières années jusqu’en 2008 alors qu’il a 85 ans ! Des milliers de pèlerins sont accueillis, soignés, réconfortés, nourris par Louis et tous laissent des témoignages poignants et dithyrambiques sur les livres d’or de ces auberges.

Il continue néanmoins à accueillir par 3 fois en 2008, 2010 et 2012 à la cathédrale de Compostelle, un pèlerinage organisé par l’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques pour des personnes à mobilité réduite et non voyants.

El Mago, le Mage, comme l’appellent souvent les Espagnols, est tellement connu du monde jacquaire qu’il est invité, participe et intervient dans tous les colloques internationaux (France, Italie, Belgique, Suisse, Espagne…). Là il parle avec foi et passion de l’hospitalité. Il tient tellement « à rendre un peu de ce qu’il a reçu sur le Chemin ».

Avec sa toison d’argent, son regard bleu clair qui vous atteint jusqu’au coeur, avec son sourire, sa bonhomie naturelle, Louis, le Mage, le Sage, fait l’admiration de tous ceux qu’il rencontre au fil de ses près de 60 ans sur les Chemins de Compostelle ou qu’il reçoit chez lui comme dans les gîtes.

En Haute-Savoie, où il réside, il assiste à toutes les permanences organisées par l’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques dont il est un des membres fondateurs. Il y tient la bibliothèque et offre aux dames à chaque séance ses petits pots de confiture qu’il a faite ou des fleurs qu’il a cueillies lui-même. Il organise ces derniers mois des séances de dédicace du livre qu’il a écrit avec le Père Ihidoy (ancien curé de Navarrenx et autre figure de l’hospitalité sur les Chemins de Saint Jacques).

Ce 10 janvier 2016, Louis JANIN, qui vient d’avoir 92 ans, arrive à son ultime étape. Ce jour là, c’est lui qui frappe à la porte du Père Eternel.
Puisse Saint Jacques l’accueillir en ces mêmes termes :

« Viens, entre, je t’attendais. Assois-toi, je vais te servir à manger »

A Denise son épouse près de 70 ans, à ses trois filles, petits enfants et arrière-petits enfants, l’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques adresse ses plus sincères condoléances et toute sa reconnaissance pour TOUT ce qu’il a fait pour l’Association et surtout, pour tous les pèlerins du Chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Association Rhône-Alpes des Amis de Saint Jacques
Christian CHERASSE Secrétaire-adjoint
secretaire-adj@amis-st-jacques.org

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Vie sur le chemin