Accompagnement de personnes à mobilité réduite vers Saint Jacques-de-Compostelle

TEMOIGNAGE DE L’ARRIVEE A COMPOSTELLE D’UN PELERIN AYANT ACCOMPAGNE DES PERSONNES HANDICAPES EN JOËLETTE.

Joëlette6 septembre 2019 était le jour d’arrivée à Santiago du pèlerinage « Compostelle pour tous »de l’association PACA (région Provence-Alpes-Côte d’Azur) des amis de Saint-Jacques.
Ce pèlerinage a consisté dans l’accompagnement de 4 PMR (personnes à mobilité réduite) par 15 participants, d’Arles à Compostelle puis Finistera et Muxia et retour, avec arrêt à Lourdes, ce du 15 septembre au 1er octobre 2019.
Nous avons progressé avec deux joëlettes par étapes de 5 à 8 km par jour. Le reste de la distance ayant été parcouru en fourgons 9 places et un d’intendance ; gîtes en refuges de pèlerins, repas de midi sur le terrain.
Ce pèlerinage s’est bien passé et devrait se renouveler en 2021.

J’ai eu connaissance de l’accueil francophone de Santiago par internet et par l’association locale. J’ai été le seul du groupe à m’y rendre.
J’ai donc participé à un groupe de parole de 5 personnes animé par Elisabeth. Cet échange dirigé avec bienveillance, durant une heure, a permis d’exprimer les expériences personnelles du chemin, le vécu de chacun. Il a été un temps de sincérité et d’émotions profondes, rendant utile la boite de kleenex mise à disposition !
Chacun a pu exprimer ses motivations et sa façon de pérégriner, en évitant de tomber dans un récit d’anecdotes.
Avec un peu de recul, cette rencontre s’avère bien utile pour, non seulement s’exprimer, mais relire son pèlerinage à chaud en mesurant la diversité du groupe : une canadienne et quatre français, dont un bivouaquant, chacun ayant suivi un chemin différent.
L’expression de ce qui nous a poussés vers Santiago, l’expression du chemin de chacun, et dans une diversité étonnante, a été possible par une écoute de qualité, guidant la parole de chacun dans une dernière étape spirituelle, en fait la première étape du retour. Ce fut un temps unique, je pense, ne serait-ce que par le hasard de notre arrivée ensemble ce jour-là, de notre groupe éphémère ; comme d’autres hasards ou signes de la Providence en chemin.
Une grâce de plus !?
La messe de communauté du lendemain a conclu et terminé ce temps avec la lecture des intentions individuelles, bénédiction et imposition des mains, envoi vers le retour chez soi.
Célébration indissociable pour moi du temps d’accueil sans pour autant imposer un temps religieux, l’identité chrétienne de l’accueil étant explicite mais laissant toute liberté à chacun.

La participation personnelle à Compostelle pour tous a été pour moi une première expérience du chemin, expérience au service de PMR pour lesquelles cela a été un voyage exceptionnel, impossible seul, même si Arles-Santiago en 15 jours, c’est dense et ressemble à un film passé en accéléré.
La plupart des accompagnants sauf moi avaient déjà une expérience du chemin. Cela ne m’a pas empêché de vivre un chemin personnel riche que j’ai eu la chance de vivre avec d’autres et de partager aussitôt arrivé.
Temps que je garde dans mon cœur et dont j’aurais dû noter le résumé pour compléter mon carnet de route.

Mon pèlerinage personnel est prévu pour avril 2020. J’espère  pouvoir encore une fois prier avec vous à Compostelle.

André

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Témoignages