Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur (Psaume 129)

11ème psaume des montées chanté et récité et prié, lors des trois principaux pèlerinages des Juifs se rendant à Jérusalem où l’on monte de tous les côtés.

1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
3 Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ?
4 Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.
5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.
6 Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël. Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.
8 C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

place saint Jacques

Photo Iulian A

Contexte

C’est probablement un chant national, composé au cours d’une douloureuse épreuve, comme la captivité, attribuée aux fautes graves et multiples du peuple « saint » ! Il était donc de circonstance pour les pèlerinages annuels où les Juifs venaient apporter au Temple le fardeau de leurs fautes et implorer le pardon de Dieu.

Pour aller plus loin

Ce psaume « de profundis » est particulièrement prié pour les défunts où nous proclamons avec confiance et espérance : Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat. Reprenons le aussi pour nous, car c’est des profondeurs de notre vie que nous nous confions au Seigneur et le prions pour nous et pour le Monde.

Prions

Dieu de grâce et de pardon,
tu as fait lever l’aurore du salut pour ton peuple
en envoyant aux hommes ta Parole,
le Verbe fait chair.
Ne nous abandonne pas dans les profondeurs
où nous ont plongés nos fautes,
mais écoute le cri de ton Eglise souffrante
et comble son attente par l’abondance de ton rachat.
Amen.


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Prier Tagués avec :