Entre solennités et festivités !

Se rendre disponible cette année pour l’accueil des pèlerins francophones à Compostelle était pour le Père Jacques « comme s’acquitter d’une dette ». L’expérience du chemin, même faite en accéléré, est resté un temps fort de sa vie. Si les émotions vécues à l’arrivée l’ont profondément marqué, cette année, être à Saint Jacques pour la fête de son patron dont il porte le nom aura été un autre évènement marquant. Habitué des concélébrations à l’autel major, le Père Jacques a vécu les fêtes aux premières loges, suivi de très près par Martine et Annie (accueillantes de la quinzaine), guidées par Noelia.

Quelques mots du Père Jacques : « Très festive, la célébration du « Senor Santiago » reste empreinte de la noble simplicité recommandée par le concile Vatican II. Il faut avoir vu le cardinal Maradiaga, animateur du C9, ce conseil constitué par le pape François pour l’assister dans la réforme de la Curie, prendre des photos du Botafumero, sous l’œil réprobateur du cérémoniaire ! Mais là n’est pas l’essentiel. Etre en équipe, à l’écoute des pèlerins, accueillir le poids d’une vie et baragouiner dans un sabir international constitue une expérience que le chemin caractérise d’une manière unique. Humainement  et spirituellement on en sort enrichi. Vivement l’année prochaine à Santiago ! »

De nombreuses fêtes autour de celle de l’Apôtre ont donné à cette semaine une saveur particulière…Ainsi se sont succédées la Fête de Notre Dame du Mont Carmel, la Fête des costumes de la Galice, des femmes de la Galice, de Sainte Marie Madeleine… Nous avons assisté à d’impressionnants défilés d’ordres divers et variés :défilés de prêtres, de professeurs, de reliques, de géants… Beaucoup beaucoup de monde le jour J avec une queue interminable pour entrer dans la cathédrale ! A cela se sont  ajoutés, à chaque coin de rue, de la musique parfois plus bruyante que mélodique… ainsi que des nuées de groupes de jeunes qui ont tout simplement envahies la ville !

Fête des costumes de la Galice – Un tablier brodé au motif de la Cathédrale

Les géants pour la procession du 25 juillet

Les géants pour la procession du 25 juillet

Globalement peu de pèlerins quelque que soit la nationalité d’ailleurs… Mais nous avons eu la joie d’accueillir un groupe de 43 jeunes français de 12 à 17 ans, venant de Corrèze, accompagnés par leur aumônier, le Père Louis.

Les quelques pèlerins ayant participé aux différentes propositions de l’accueil (messe, temps de partage et visite spirituelle de l’extérieur de la cathédrale) nous racontent toujours d’extraordinaires histoires de vie et de chemin… et ont eu la surprise de découvrir une partie de la façade ouest de la cathédrale rénovée !

Nous n’aurons pas la chance de le voir ce portail de gloire… 3 heures de queue en moyenne… Martine et Annie tenteront un matin en arrivant à 7h20… sans succès. Le portail sera refermé pour finir les travaux en septembre.

Il aura fallu, à « cette équipe de choc ! », de l’avis du Père Jacques, beaucoup d’énergie pour tenir jours et nuits, non stop dans cette ambiance festive… Mais que de belles journées en équipe avec de nombreux éclats de rire… Tout se terminera en apothéose avec le tournage par FR3 d’une émission « Des racines et des ailes » où nous verrons le Père Jacques mettre l’encens dans le Botafumero devant la France entière !!

Oana, Annie, Martine, Père Jacques Cougnaud

Lire aussi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Vie sur le chemin Tagués avec :