Jean-Pierre Martin nous a quittés

Après Frère Jean-Régis Harmel, Webcompostella vient à nouveau de perdre un ami très cher. Jean-Pierre Martin, accueillant à Santiago durant deux saisons, nous a quittés jeudi 26 novembre, victime d’un cancer.
Après une évocation de sa personnalité attachante, nous ferons place à des hommages.

Jean-Pierre-Martin

Jean-Pierre à Saint-Guilhem-le-Désert.

Les Amis du chemin de Compostelle sont à nouveau en deuil. Jean Pierre Martin s’est éteint jeudi soir 26 novembre à Montpellier, à l’âge de 69 ans, vaincu par la maladie. Son départ provoque une vive émotion au sein  de la Pastorale du tourisme du diocèse de Montpellier où il était engagé, au sein de l’association Présence sur le chemin dont il était secrétaire, et bien sûr au sein de Webcompostella dont il était membre.

Bien évidemment, la peine est immense pour Martine, son épouse, pour ses trois enfants et son petit fils, toute sa famille et ses amis. Nous pensons bien à tous.

Jean-Pierre repose désormais à Nant (Aveyron), là où il est né  le 26 mai 1951. Sur le plan professionnel, titulaire d’une maîtrise d’histoire, Jean-Pierre est entré à la SNCF en 1976. Il y fera toute sa carrière. Il y suit une formation d’ingénieur en interne. Son activité l’amène à travailler successivement à Paris, Chambéry, Paris à nouveau, Bordeaux, Toulouse. Fin 2012, il rejoint Montpellier où il prend sa retraite.

Jean-Pierre aimait se détendre par le sport de nature (randonnées, ski, vélo). Mais il aimait beaucoup l’histoire, la lecture.
« Jean-Pierre était droit, juste. Il  n’aimait pas les conflits » témoigne une membre de la famille.

Son engagement pour le chemin de Compostelle a été « sa plus grande force jusqu’à la fin ».
Il retrouvait là, dans cet engagement,  « ses frères ».

En 2017, Jean-Pierre était parti de Nant pour marcher jusqu’à Santiago. Il avait été reçu à l’accueil francophone par René de Laportalière et ils avaient beaucoup échangé. À son retour il avait  contacté   Serge Malbec, président de la toute nouvelle association « Présence sur le  chemin »,    créée en avril 2017pour « soutenir l’effort d’évangélisation sur le chemin » et « créer des lieux de convivialité et d’échanges spirituels ».

Jean-Pierre lui avait fait part de son désir de s’engager au service du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. « Jean-Pierre était un homme lumineux, serviable, joyeux, avec qui j’ai eu la joie de beaucoup partager pour faire vivre cette pastorale d’évangélisation du chemin …. à la suite de Saint Jacques »  témoigne Serge Malbec.  « Il fut un compagnon dévoué. Son engagement restera un modèle ». Lire ci-dessous l’hommage de Serge à Jean-Pierre.

La suite c’est aussi  bien sûr l’engagement de Jean-Pierre, au sein de Webcompostella, comme accueillant  à Santiago durant deux années. Une mission qu’il avait pris à coeur, comme pour chacun de ses engagements. Un témoin de la formation des accueillants à  Conques, en 2019,  se souvient de ses interventions « claires, passionnées et constructives ». Ces deux séjours, Jean-Pierre les avait vécu comme « des temps de grâce extraordinaire … rencontrant le Christ dans chaque pèlerin ».

Après Frère Jean-Régis, Jean-Pierre achève à son tour son pèlerinage terrestre.

Tous deux, avec Saint Jacques, veilleront sur nous, n’en doutons pas.


Hommages

Daniel Ragot, président de Webcompostella.
« Une fois de plus, après le décès de notre Frère Jean Régis, nous sommes tous bouleversés. Jean Pierre était très conscient de ce Chemin qui l’amenait inexorablement à la Rencontre définitive avec le Ressuscité, il aura fait notre admiration jusqu’au bout. Ce Passage, il l’a vécu avec tant de Foi et de confiance en Christ… Plusieurs d’entre vous l’avaient côtoyé notamment lors de nos rencontres de Conques, ayant participé plusieurs années à l’Accueil Francophone à Santiago. Un homme de grande spiritualité, qui savait ancrer celle-ci aussi dans les réalités bien concrètes de la dynamique de l’Accueil. Vous en avez connu les réflexions constructives avec lesquelles il abondait nos travaux. Nous perdons un grand ami, mais nous savons combien il continue de nous accompagner encore au plus près de Saint Jacques. Nous vous les confions, lui et toute sa Famille, dans la prière ».
François Hamonet, membre de Webcompostella, trésorier.
« Chers frères et soeurs, « Loué sois-tu, mon Seigneur, Pour notre soeur la Mort corporelle A qui nul homme vivant ne peut échapper » A nous de continuer notre pèlerinage sur terre, sous le regard bienveillant de Jean-Pierre qui vient de retrouver Frère Jean-Régis, tous deux désormais bienheureux, car près de notre Père à tous. « C’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie » …. mais avant, Saint-jacques nous a confié une mission, alors « Haut les coeurs » Fraternellement et en union de prières avec vous tous et la famille de Jean-Pierre ».
Serge Malbec

délégué diocésain en charge de la pastorale du tourisme et de l’évangélisation du chemin dans le diocèse de Montpellier, président de l’association Présence sur le chemin, rend hommage à Jean-Pierre Martin, son « compagnon, son frère sur le chemin de Compostelle ».

« Je suis convaincu que c’est par la volonté de Dieu, que Jean-Pierre a été envoyé auprès de moi pour être l’ouvrier de l’annonce de la bonne nouvelle sur le chemin.

Il est venu chez moi pour une première prise de contact le 30 mai 2017. Arrivé par le train … j’allais le chercher en gare de Béziers. Je découvrais sa grande taille, et souriant, le contact fut chaleureux. Je lui ai présenté de ce qui avait été initié depuis quelques années. Ainsi en mars 2016, j’avais été chargé officiellement de réaliser un guide des « accueils Saint Jacques », sur le chemin d’Arles, via Tolosana, depuis la cathédrale Saint-Trophime, au col du Somport vers Saint Jacques de Compostelle.

En janvier 2017 la première version word voyait le jour avec 112 accueils dans les neuf diocèses traversés. Le 24 juillet 2017, Jean-Pierre m’apportait son aide en envoyant lui-même un courriel aux accueillants les informant qu’une première version du « Guide des accueils Saint Jacques sur le Chemin d’Arles » était en ligne sur le site www.webcompostella.com et disponible en téléchargement (format numérique).

Jean-Pierre n’a eu de cesse par la suite d’avoir la préoccupation de rechercher pour chaque diocèse concerné un contact ou le/la “délégué(e)” diocésain(e) pour le chemin de Compostelle, personne qui serait référente désignée par son évêque.

L’idée était pour nous d’avoir un(e) interlocuteur (trice) et de faire le lien avec les personnes qui assurent un accueil sur le chemin de Compostelle ! Pour améliorer la qualité du guide et le compléter, Jean-Pierre demandait aux paroisses de nous faire part de leurs remarques et suggestions pouvant, par exemple nous indiquer s’il est possible aux lieux de passage ou d’étape de rencontrer un prêtre, s’il existait à proximité de l’accueil une église/chapelle en précisant les horaires d’ouverture ou s’il y a la possibilité de la faire ouvrir à la demande. Si une messe est célébrée certains jours (jour/horaire), voire une bénédiction des pèlerins possible, etc.”

C’est ainsi que les éditions suivantes ont pu être enrichies, grâce à ce travail constant de mise à jour en ligne grâce aux recherches de Jean-Pierre. Il avait accepté également d’assurer la logistique pour la diffusion et la distribution des versions papier du guide, en lien avec Pierre Gauer le réalisateur et François Hallonet le trésorier de Webcompostella.

Jean-Pierre a reçu par la suite de la part de Didier Gigord et Catherine Roubichou un soutien appréciable pour ce travail de mise à jour. Jean-Pierre m’a épaulé pour prendre le relais dans les relations avec les associations jacquaires en particulier les Amis de Saint-Jacques PACA-Corse. Jean-Pierre s’était réjoui de savoir que Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence et Arles, avait confié au nouveau curé de la paroisse de Saint Trophime d’Arles, Don Jean-Yves Urvoy, le soin de mettre en place un accueil des pèlerins à la cathédrale, digne de ce besoin évangélique.

Il avait regretté de n’avoir pas pu venir à Arles le 24 novembre 2017 par participer à la rencontre qui a eu lieu au presbytère de la paroisse pour évoquer la constitution d’une équipe de bénévoles pour la mise en place d’une nouvelle organisation.

C’est avec enthousiasme également que Jean-Pierre a pris sa part pour la renaissance de la voie du Piémont-Pyrénéen entre Montpellier et Carcassonne engagée depuis 2013 et je lui en suis infiniment reconnaissant.

Jean-Pierre a collaboré à la création du guide des haltes Saint jacques de la Voie du Piémont Pyrénéen prenant en compte la partie Montpellier – Carcassonne, pour une édition en ligne en 2018… 13 premiers accueils y étaient répertoriés.

En mai 2019 nous avons pu faire découvrir le tracé du chemin de Saint Jacques de Compostelle par la plaine sur la carte interactive de la voie du Piémont-Pyrénéen et les 17 accueils Saint Jacques entre Montpellier et Carcassonne, en empruntant le futur GR78, via Beaufort par le prochain GR de Pays Minervois mis en ligne. Cela faisait la jonction et la continuité du chemin, vers Lourdes Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jacques-de-Compostelle. le Guide comportant au total plus de 60 accueils et haltes Saint-Jacques.

Dans les rapports d’activité on pouvait voir l’attachement de Jean-Pierre pour cette pastorale du chemin.

Son soin apporté à la préparation des rapports d’orientation était remarquable. On pouvait lire entre autres : « Présence sur le Chemin de Compostelle développe ses actions en lien avec Webcompostella qui regroupe les amateurs de pèlerinage et les différents intervenants de la route de Compostelle, avant, pendant et après le pèlerinage ».

Soulignons que parallèlement à son aide précieuse pour Webcompostella, Jean-Pierre a pris à bras le corps son rôle de secrétaire de l’association Présence sur le chemin, pour entrer en relation avec les adhérents et constituer le fichier.

Il portait également le souci des finances de l’association, apportant soutien, aide et conseils à la trésorière, Joëlle.

Il a été pour moi un compagnon fidèle et précieux. Sans lui il n’aurait pas été possible de faire avancer la vie sur le chemin tant dans le diocèse de Montpellier qu’au niveau interdiocésain.

Dans la perspective de la fin de mon mandat de délégué diocésain de la pastorale d’évangélisation sur le chemin de Compostelle et de facto de mon poste de président de l’association Présence sur le chemin, j’avais demandé à Jean-Pierre de prendre ma succession à ces postes.

Le 3 octobre 2019, il m’avait répondu qu’il souhaitait se concentrer « sur la gestion du guide de la Voie d’Arles, et de celui de la Voie du Piémont de Montpellier à Carcassonne. Je souhaite accorder à cette mission plus de consistance que nous lui en avons donné aujourd’hui. Par ailleurs, je compte bien, si Dieu le veut, continuer à participer à l’accueil francophone à Santiago chaque année. C’est une véritable mission d’évangélisation au service des pèlerins qu’il serait dommage d’abandonner ». Mais… Jean-Pierre évoquait aussi « son état de santé qui s’est récemment dégradé me laissant peu d’espoir d’une rémission »…

Le 13 décembre 2020, à nouveau hospitalisé en raison de l’évolution du cancer, sa pensée fut de me dire au téléphone : « Le Bon Dieu va me rappeler et je l’accepte … Heureux d’une certaine façon »…

Ce texte est un résumé de l’hommage de Serge Malbec à Jean-Pierre Martin. On peut lire l’intégralité sur le site https://www.patrimoinereligieux34.catholique.fr Chercher avec le mot « hommage ».

On voit Jean-Pierre avec Serge en reconnaissance du chemin de Saint-Guilhem-le-Désert.

On voit Jean-Pierre avec Serge en reconnaissance du chemin de Saint-Guilhem-le-Désert.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Témoignages