La Vierge noire de Santiago est réapparue !

Elle avait disparu de la chapelle des Rois de France durant les travaux de restauration de la cathédrale. La réplique de la Vierge noire de Rocamadour a retrouvé sa place cet été. L’association Rocamino est venue la saluer.

Le 25 août 2021, jour de la Saint-Louis, l’association Rocamino conduite par son président Alain Faucon, accompagné de quelques membres sont venus rendre hommage à la réplique de la Vierge noire de Rocamadour.

Sur la photo de gauche à droite, Mario, André, Marguerite, Jeanine, Arlette, Alain.

Après une longue absence due aux travaux qui se sont déroulés dans la cathédrale de Saint-Jacques, elle a retrouvé sa place dans la chapelle des Français. « Manifester une grande dévotion à cette Vierge qui a essaimé sur tous les chemins de Compostelle semblait une action non seulement naturelle mais aussi importante en ces temps incertains que nous connaissons » témoigne Alain Faucon. « Il ne faut pas cesser de rendre hommage à cette association qui ne cesse de vivifier l’esprit de la Vierge noire sur le Chemin ».

Avant d’arriver à Compostelle, Alain Faucon et ses amis ont accompli un  périple qui les a conduit à rendre visite à des associations dans les villes qui ont contribué à propager la connaissance de cette Vierge sur les chemins de Compostelle. C’est ainsi qu’ils sont passés par Estella, Hornillos del Camino, Ponferrada, ainsi que d’autres lieux ayant hébergé la Vierge noire pour terminer dans la capitale galicienne le 25 août .

A Santiago, une invocation à la «  Vierge en chemin »  à laquelle s’est associé l’accueil francophone Webcompostella à Santiago, a permis de terminer cette petite cérémonie dans la prière et le recueillement.

Juste un peu d’histoire pour conclure cet article. La réplique de la Vierge noire de Rocamadour est présente dans la cathédrale de Santiago depuis 2010. Pesant 8 km, elle a été amenée à dos d’homme par huit pèlerins-marcheurs depuis Rocamadour du 12 septembre au 5 novembre 2010. Parmi les porteurs, notre ami René Solari. Ce pèlerinage singulier avait pour but de saluer la vénération dont plusieurs communes ou villes du chemin de Compostelle ont fait preuve pour Notre-Dame de Rocamadour tout au long des siècles.

Dans une prochaine Lettre, nous consacrerons un article à cette aventure unique de 2010. Ajoutons enfin que Notre-Dame de Rocamadour est également vénérée par les marins, en particuliers bretons.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Art sacré, Vie sur le chemin