L’espérance

L'espérance

L’espérance, sur le chemin, c’est ce qui nous fait avancer, toujours plus loin, ce que nous nous souhaitons entre pèlerins quand nous échangeons : Ultreia, E sus Eia ! C’est la perspective d’arriver à St Jacques.
L’espérance est mise à mal à présent : notre avenir proche est incertain, beaucoup de projets ont dû être annulés, la solitude mine parfois le moral et peut faire remonter les blessures mal refermées du passé. Il nous faut cultiver l’espérance, lui ouvrir des perspectives. La première qui s’offre à nous sera la semaine sainte et la fête de Pâques ! Dans deux jours, notre chemin d’espérance nous aura conduit aux Rameaux, à Jérusalem. Comme après l’arrivée à St Jacques, la route continuera, avec l’intensité des jours saints qui préparent Pâques, puis par la formidable espérance de la Résurrection. Que nous la fêtions chacun chez soi n’enlève rien à la force de ce moment, où la Vie vaincra toutes nos morts.
Alors, comment ne pas marcher vers l’Espérance ?

Laissons la Parole de Dieu nous éclairer

Jérémie 29, 11
Car moi, je connais les pensées que je forme à votre sujet – oracle du Seigneur –, pensées de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance. Vous m’invoquerez, vous approcherez, vous me prierez, et je vous écouterai.

Romains 5,5
Bien plus, nous mettons notre fierté dans la détresse elle-même, puisque la détresse, nous le savons, produit la persévérance ; la persévérance produit la vertu éprouvée ; la vertu éprouvée produit l’espérance ; et l’espérance ne déçoit pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné.

Romains 15, 13
Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint.

Méditation

Pour aller de l’avant, il est bon de le savoir : l’Evangile porte en lui une si belle espérance que nous pouvons y trouver une joie de l’âme. Cette espérance est comme une trouée de lumière qui s’ouvre en nos profondeurs. Sans elle, le goût de vivre pourrait s’éteindre. La source de cette espérance est en Dieu, qui ne peut qu’aimer et qui nous cherche inlassablement. L’espérance se renouvelle quand nous nous confions tout humblement à Dieu. Il est une force intérieure qui nous habite et qui est la même pour tous. Cette force s’appelle l’Esprit-Saint. Il murmure en nos cœurs :
« Abandonne-toi à Dieu en toute simplicité, ton peu de foi y suffit. »
Soutenus les uns par les autres, ne nous laissant pas arrêter par les obstacles, et sachant retrouver le courage d’aller de l’avant, nous saisissons qu’il y a une joie du cœur, et même un bonheur, pour qui répond à l’appel de Dieu. Oui, Dieu nous veut heureux. Et surgit l’inespéré. Les longues nuits à peine éclairées sont franchies. Même suivre parfois des chemins d’obscurité, loin de nous affaiblir, peut nous construire intérieurement. Ce qui nous parle, c’est d’aller de découverte en découverte. Accueillir le jour qui vient comme un aujourd’hui de Dieu. Chercher en tout la paix du cœur. Et la vie devient belle… et la vie sera belle.

Frère Roger de Taizé

Prière

Avec Ste Brigitte de Suède, pèlerine et copatronne de l’Europe, confions au Seigneur toutes les souffrances de notre monde et particulièrement des pays d’Europe :

Dieu d’amour,
Vois les souffrances de notre monde ;
Par l’intercession de Ste Brigitte,
Insuffle ton Esprit d’Espérance
dans les cœurs de tous ceux qui perdent courage.
Raffermis en chacun de nous
la foi en ta Résurrection !

 

Auteur et choix des textes : Pauline Dobon
Crédits photo : Pierre Gauer

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Prier Tagués avec :