N’aie pas peur…

n'ais pas peur

La peur… Quel pèlerin n’a connu la peur du départ ? Un polonais parti de chez lui nous disait : « Mon chemin jusqu’ici n’a pas été difficile, seuls les cent premiers kilomètres ont été comme un mur à traverser ! »
S’il faut passer des murs pour se mettre en route, n’ai-je pas en ce moment des murs où bute mon espérance : la peur de la maladie elle-même peut-être, mais aussi de l’isolement dû au confinement ; la peur d’un avenir incertain, compromis, de projets supprimés ou ajournés ; la peur également des mesures strictes qui me sont imposées.
Cette peur, ces peurs plutôt, je peux les accueillir : elles montrent ma fragilité, ce que je suis réellement et que j’oublie parfois en temps normal. Je peux aussi les offrir dans la prière.

Laissons la Parole de Dieu nous éclairer

Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t’affermis ; oui, je t’aide, je te soutiens de ma main victorieuse.
C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »

Isaïe 41, 10-13

Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. »
Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? »

Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ?»

Marc 4, 35-41

Méditation

N’ayez pas peur ! Le Christ sait « ce qu’il y a dans l’homme » ! Et lui seul le sait !
Aujourd’hui, si souvent l’homme ignore ce qu’il porte au-dedans de lui, dans les profondeurs de son esprit et de son cœur. Si souvent il est incertain du sens de sa vie sur cette terre. Il est envahi par le doute qui se transforme en désespoir. Permettez donc — je vous prie, je vous implore avec humilité et confiance, — permettez au Christ de parler à l’homme. Lui seul a les paroles de vie, oui, de vie éternelle ! St Jean-Paul II

Prière

Invoquons l’archange St Michel, qui veille sur les pèlerins au Puy en Velay,
et supplions notre Dieu :


Seigneur, je t’offre mes peurs, celles dont j’ai conscience,
et celles qui sont souterraines.
Puisque je te parle, je sais que je ne suis pas seul(e), que tu es là.
J’ai confiance en toi : donne-moi ta paix, celle qui apaise la tempête,
celle que je pourrai répandre autour de moi, communiquer à ceux que je côtoie,
soit directement, soit par téléphone.
St Michel, veille sur nous en ces temps tourmentés, et protège-nous du mal !

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Prier Tagués avec :