Santiago, ouverture de l’accueil le premier juillet 2021 !

Interrompu l’an dernier en raison de la pandémie, l’accueil des pèlerins francophones à Saint-Jacques-de-Compostelle redémarre à compter du 1e juillet 2021 et se déroulera jusqu’au 31 octobre 2021. Il est organisé par l’association Webcompostella qui fête cette année ses 20 ans. Chaque quinzaine d’accueil est constituée d’une équipe de trois ou quatre laïcs (anciens pèlerins de Compostelle) et d’un prêtre. Son local se situe au sein du centre d’accueil international des pèlerins, 33, rue des Carretas, tout près de la cathédrale. Là où chaque pèlerin vient chercher sa compostela. Enfin, chaque quinzaine d’accueil est en lien avec une communauté priante ou une association jacquaire.

 

Un lieu d’accueil et des temps forts

Cet accueil a donc son « quartier général » rue des Carretas. Le pèlerin qui le souhaite y est accueilli de manière conviviale par les bénévoles. Il peut y trouver de la documentation. Trois temps forts rythment  une journée d’accueil. Le matin, une messe francophone est possible au sein de la chapelle du centre d’accueil international à 8h ou 9h. L’après-midi, à 15h30, un temps d’écoute et de partage est proposé aux pèlerins, à partir  de leurs chemins.  Enfin, à 18h 30, une visite d’accompagnement spirituel est organisée aux abords de la cathédrale. Chaque pèlerin est invité à s’arrêter sur des éléments extérieurs de l’édifice qui peuvent faire écho au propre chemin qu’il vient d’accomplir. Dans la journée, les accueillis qui le souhaitent peuvent recevoir le sacrement de la Réconciliation ou bénéficier d’entretiens individuels avec le prêtre.

Un accueil pour tous

Organisé par l’association Webcompostella depuis 5 ans, l’accueil francophone qui propose cet accompagnement spirituel est soutenu par les évêques du Chemin en France et l’Église de Santiago. Mais cet accueil est avant tout « inconditionnel ». Il s’adresse à chaque  pèlerin de langue française, quelles que soient ses convictions. La personne humaine avant tout. Et les temps forts de cet accueil ne sont que des propositions. L’idée : après l’Ultreia (plus loin), voici venu le temps venu, à Santiago, au pied des tours de la cathédrale, du Suseia (plus haut). Pour celles et ceux qui le souhaitent. En douceur et avec bienveillance..

Un accueil bénévole…

L’accueil francophone est assuré par des bénévoles . Mais cet accueil a quand même un coût. Le budget pour l’accueil 2021 (1 juillet-31 octobre) est de l’ordre de 36 000 euros, supportés à hauteur de 42 % par les accueillants eux-mêmes. Webcompostella doit donc trouver le solde. C’est pourquoi, l’association qui n’a pas d’autres possibilités, s’adresse à la générosité de donateurs pour le complément de financement. Car l’accueil francophone ne repose finalement que sur des dons.  A l’issue de chaque temps fort de l’accueil, les pèlerins sont ainsi invités à offrir une participation. Mais l’appel aux dons est plus large afin que ce dispositif d’accueil, qui est apprécié par les pèlerins, puisse perdurer.

Un grand merci d’avance de la part de Daniel Ragot, président de Webcompostella et de toute l’équipe de l’accueil francophone.

visite spirituelle

Ici, en septembre 2019, Bernard, accueillant bénévole (à gauche), présente la visite « spirituelle » aux pèlerins, place de Immaculada (portail nord de la cathédrale).

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Vie sur le chemin Tagués avec :