Sauver sa peau ou sauver sa vie ?

sauver sa vie

Ils ont redécouvert leurs vocations quand, sans les protections nécessaires, ils n’ont pas déserté mais, au contraire, se sont dépassés au service des autres, au risque de leur propre santé et de l’épuisement. Ils ont redécouvert leurs vocations, quand, au centre du brasier de Notre Dame, ils ont voulu sauver ce saint édifice et tout ce qu’il contenait de Saint : Saint-Sacrement, Autel, Croix et saintes reliques… Il a vécu sa vocation, quand il a pris la place d’une otage retenue par un terroriste meurtrier et qu’il a donné volontairement sa vie. Virus, feu infernal, fanatisme… Croit-on vraiment que la vie n’est qu’une fonction, que l’homme n’est qu’un rouage social, qu’un travailleur rétribuer ?

« Toujours plus loin,
Toujours plus haut ! »

Chaque vie a un sens et ce sens est indiqué par l’homme debout « créé droit, jusque dans son corps même, avec un visage élevé… Ainsi l’homme, levant son regard vers les astres, aspirerait à ce lieu où il voit une demeure si heureuse et éternelle ». (St Bernard) Au cours de l’existence, des évènements, des situations, qui ouvrent un champ de possibles, nous mettent en face d’un choix : ce choix libre qui engage et qui possède sa part de risque. Le risque de l’amour, qui laisse loin derrière, tous les petits calculs de l’ambition, les petits arrangements confortables de la routine et des idées toutes faites susceptibles de conjurer nos peurs. Le regard se limite à contempler son ventre ou ses chaussures… Le pèlerin, lui, regarde droit devant, vers ce qu’il espère alors même que parfois il se sauve d’une vie désordonnée, vide et insensée. Qui a mis en lui ce désir profond comme un appel ? Il ne va pas en marche pour marcher, il se rend… Et s’il se rend, c’est pour aller toujours plus loin et recevoir l’invitation ultime à donner sa vie pour Lui. Toujours plus loin, toujours plus haut !

Léonard

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Eclairages spirituels