Si le Seigneur ne bâtit la maison (psaume 126)

8ème psaume des montées chanté et récité et prié, lors des trois principaux pèlerinages des Juifs se rendant à Jérusalem où l’on monte de tous les côtés.

1 Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain ; si le Seigneur ne garde la ville, c’est en vain que veillent les gardes.
2 En vain tu devances le jour, tu retardes le moment de ton repos, tu manges un pain de douleur : Dieu comble son bien-aimé quand il dort.
3 Des fils, voilà ce que donne le Seigneur, des enfants, la récompense qu’il accorde ;
4 comme des flèches aux mains d’un guerrier, ainsi les fils de la jeunesse.
5 Heureux l’homme vaillant qui a garni son carquois de telles armes ! S’ils affrontent leurs ennemis sur la place, ils ne seront pas humiliés.

eclipse lunaire

Contexte

Ce qui se construit sans Dieu est temps perdu. Il est inutile de poursuivre toute notre vie mille sécurités pour l’avenir si nous passons, insensibles et aveugles à côtés des joies que le moment présent nous réservait.

Pour aller plus loin

Référence probable au Temple de Salomon à qui ce psaume est attribué. Il relève la vanité de tout effort humain sans le secours de Dieu et reçoit la famille comme un don du Seigneur.

Autrement dit, la grâce ne vient que du Seigneur ainsi que la fécondité de notre vie « Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme » (Luc 9,25) Cette parole de Jésus a provoqué la conversion de saint Ignace de Loyola. Elle peut aussi nous aider à remette les valeurs en place après « la conquête de la Lune » par l’Homme qui risquait d’oublier sa petitesse et sa fragilité mondiale devant un minuscule virus …

Prions

Seigneur Dieu, auteur de tout bien,
ton Royaume est comme un homme qui a jeté du grain en terre ;
qu’il dorme ou qu’il se lève, de nuit ou de jour,
la semence germe et croît sans qu’il sache comment.
Apprends aux bâtisseurs de ton Eglise et aux gardiens de ta Cité
à ne pas compter leurs peines ni estimer leurs travaux,
mais à compter sur la grâce de Celui
sans lequel on ne peut rien,
en sorte qu’ils reçoivent tes largesse ici-bas
et ta Présence dans l’éternité.
Amen.


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Prier Tagués avec :