Strasbourg-Compostelle : Pauline lâche prise.

A 30 ans, après 7 ans de « boulot », Pauline lâche son métier dans la banque, à Paris,  pour partir vers Compostelle. 2000 km, quatre mois de rupture et de renaissance. Elle en a fait un film d’une heure. Un témoignage sensible.

Chemin de vie,

L’affiche du film «Chemin de vie, marcher vers son essentiel ».

« Chemins de vie, marcher son essentiel ». Tel est le titre du film écrit et réalisé par Pauline Wald sur son chemin vers Compostelle en 2017. Un chemin qui l’a conduit à pied de Strasbourg, ville où elle a grandi, à Santiago. Soit 4 mois de marche sur 2000 km.

Une vraie rupture. Ce qu’elle voulait. « A l’aube de mes 30 ans, j’ai décidé de quitter le monde de mon travail dans la banque à Paris et le stress de la vie parisienne pour me ressourcer » explique cette jeune femme au sourire généreux et sensible. Partir pour trouver du « sens et de la sagesse ». Pour continuer à être  «  une voyageuse des mondes », une « pèlerine sur le chemin de la vie », comme elle aime se définir.

Alors sur ce long chemin, elle a vécu « une vraie recherche intérieure », libérée par la marche. Ca n’a pas toujours été simple. Mais Pauline a fait des rencontres.

Son film qui propose de très belles images est à la fois une introspection personnelle et une sorte de reportage où l’on voit témoigner différents pèlerins  du monde justement. On y entend des paroles fortes de personnes de plusieurs générations.

Même s’il peut, parfois, troubler par un montage surprenant et par la coexistence compliquée de deux angles différents  développés simultanément, ce film est un nouveau témoignage touchant sur l’effet du chemin de Compostelle sur les jeunes générations en quête de sens et de repères.

Sur son cheminement entre deux angles, Pauline s’explique : «  c’est  un choix car c’est ainsi que s’est déroulé mon chemin : je marche, je rencontre des gens, cela me fait cheminer et évoluer, puis je continue à marcher et je fais d’autres rencontres ».

Au final, ce documentaire  correspond bien à bien à ces pèlerins pour qui le cheminement semble plus spirituel que religieux. Mais c’est une démarche authentique  et sincère. C’est cela aussi le chemin de Compostelle.

Un chemin qui « travaille intérieurement » et qui  transforme ! Pauline est devenue aujourd’hui psychologue.

« Chemin de vie, Marcher vers son essentiel », documentaire de Pauline Wald. 1h. Acrosstheworld.fr/ Diffusion Across the worlds (voyage à travers les mondes). Pour voir la bande annonce et plus de contacts, ce lien : http://acrosstheworlds.fr/le-film

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Voir et lire