↻ Retour

Témoignage : J’ai trouvé l’amour …

23 mai 2022 | En chemin, Témoignages

Le témoignage de Philippe, recueilli par Aline à l’accueil de Santiago . Après un début de pèlerinage mouvementé, Philippe a rencontré l’amour à Ponferrada …

Depuis mon premier Chemin en 2014, je souhaitais revenir à Ponferrada pour visiter le château Templier que je n’avais pas pu voir étant arrivé un lundi, le seul jour de fermeture. Une force étrange m’attirait là… Je pensais à l’amour des vieilles pierres, j’ai trouvé bien mieux après bien des batailles…

J’arrive donc un soir vers 20 h, épuisé après 2 vols, un taxi et 2 trains, je préfère sans conteste une journée de marche sur le Chemin ! Je me présente aux Hospitaliera de l’Albergue de Peregrinos San Nicolas de Flue, 3 belles âmes, plus belles les unes que les autres, Ghitta d’Allemagne, Deborah et Maria Elena d’Italie. 

J’explique mon cas en disant que je souhaite visiter le château le lendemain et seulement marcher le surlendemain, donc enfreindre la règle de la nuit unique en auberge… 

Refus net et catégorique ! 

J’en suis profondément affecté mais je n’ai pas envie de polémiquer, j’accepte la sentence en prévoyant une autre auberge pour le lendemain.

Mes ‘Drôles de Dames’ ont fait leur travail mais Ghitta a senti que j’étais vraiment touché par cette décision. Elles contactent donc le prêtre responsable Miquel-Angelo à qui j’avais adressé ma demande par mail et qui m’avait accordé, à titre exceptionnel, de dormir 2 nuits sur place. Il avait oublié de faire le message et donc tout s’arrange ! Accolades, embrassades, verre de vin, le moral remonte…

Dans la soirée, je parle longuement avec chacune de mes Hospitaleras et Maria Elena me dit qu’elle n’a jamais visité le château et n’a pas le temps. Elles commencent leurs journées à 6h le matin, puis font le nettoyage jusqu’à 10h, prennent leur unique pause jusqu’à 13h et ensuite arrêtent à 22h… Je trouve ce rythme particulièrement difficile et surtout dommage de ne pas profiter de la pause pour visiter un peu les alentours, je l’invite donc à m’accompagner en lui disant que je passe la chercher à 11h. Elle ne m’a pas cru et a été surprise que je revienne pour aller visiter ensemble…

J’ai trouvé ma Reine de Ponferrada ! Le suite est plus privée mais nous nous sommes revus le jour de mon arrivée à Santiago (elle finissait son engagement) pour 3 jours de repos bien mérités pour elle et pour moi. 

Elle me rendra visite dans 15 jours dans l’arrière-pays Niçois. 

Morale de cette histoire : ne partez pas sur les Chemins en célibataire endurci, l’amour vous attend peut être au coin du bois ou derrière le château… Maître Jacques veille sur vous !

Une pensée particulière et un grand merci à Ghitta et Déborah, sans vous, j’aurais manqué quelques choses d’unique ! Au delà, un grand merci à tous les Hospitaleros et Hospitaleras des Chemins, vous êtes fantastiques ! 

Credencial

Guides des voies jacquaires

Chemin de prière

Guides spirituels

LA lettre

de webcompostella

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables !
Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.