Le secret de son accueil des pèlerins

Nous nous sommes connus un peu au séminaire, où déjà, nous avons eu beaucoup de sympathie l’un pour l’autre!
Mais, c’est surtout dans le ministère pastoral que nous nous sommes rencontrés et que nous sommes devenus très amis!
Etant originaire d’Estérençuby, près de Sain jean Pied de Port, Sébastien était issu d’une famille d’agriculteurs de montagne de 8 enfants. D’un naturel très aimable, et doué dune très grande foi, avec une générosité totale, il s’était porté volontaire pour venir exercer son ministère en Béarn, dans une zone très déchristianisée, aux frontières du Gers et des Hautes Pyrénées, à l’autre bout du département de son village d’origine. Il est toujours resté très en contact avec sa famille, se tenant au courant de tous les évènements.
Son grand équilibre et son discernement spirituel lui ont permis d’avoir un attitude très “juste” par rapport au problème basque qui s’est posé d’une manière toute nouvelle, pendant les premières années de son ministère.
Très attentif aux réalités du Pays Basque auquel il est toujours resté très attaché, il est resté dans sa mission en Béarn jusqu’à ces dernières années.
Après son temps de vicariat dans le doyenné de Garlin, en équipe sacerdotale, à Conchez de Béarn, il a été nommé curé-doyen de Lembeye!
Très estimé par les gens de ces villages où la pratique religieuse était fort rare, il a eu beaucoup l’occasion de rencontrer des gens en difficulté et ceux qui avaient besoin de ses conseils.
Il avait même été sollicité, pour arbitrer une querelle cantonale, entre les agriculteurs qui avaient comme priorité le fait de créer des ilots de maïs-semence, et ceux qui avaient besoin de maïs de consommation pour élever leurs volailles, en particulier les élevages de canard gras. Sébastien réussit à les convaincre de trouver ensemble une solution juste, afin que tous puissent s’en sortir! Avec beaucoup d’autres actions similaires!

C’est dans ce travail-là, très inspiré par le C M R (Action Catholique du Monde Rural), que nous nous sommes rencontrés en profondeur!
Ensuite il est venu comme curé-doyen à Navarrenx, et curé de mon petit village! Là, j’ai pu encore admirer davantage sa pastorale paroissiale : attentif à tous, et essayant de créer une petite équipe de chrétiens actifs!

Etant moi-même nommé aumônier diocésain du CMR et responsable de la Commission d’Evangélisation du Monde Rural, par notre évêque Mgr. Molères, c’est tout naturellement que j’ai proposé à Sébastien de faire partie de mon équipe.
Quel bonheur de travailler avec lui! D’ailleurs, j’avais choisi Navarrenx comme lieu habituel de nos rencontres mensuelles pendant plus de 20 ans!!!!
Ensuite, sa nomination à Mauléon, en Pays Basque, avait changé un peu la situation; mais Mauléon est à 15 kms seulement de Navarrenx!
A Cambo, il était tout près de l’un de mes neveux, qu’il avait eu comme paroissien à Navarrenx!
Un autre lien avec lui c’était, bien évidemment, notre travail sur le Chemin!

Je veux garder de lui, avec vous, cette humanité très profonde qu’il véhiculait!
Une humanité très éclairée par sa très grande Foi en Jésus-Christ traduite par sa passion d’en être le témoin partout.
A mon avis c’est là le secret de son accueil des pèlerins, et de son action pastorale hors du commun!
D’auprès du Seigneur où il se trouve désormais, qu’il nous accompagne sur le Camino, et sur nos propres chemins!
frère Pierre Moulia
AMEN

Publié dans