Un chemin de guérison

un chemin de guérison

Un chemin de guérison : ainsi nomme-t-on parfois le chemin de St Jacques. La guérison est rarement ce qu’on vient y chercher d’emblée, et pourtant tous les pèlerins reviennent guéris : guéris de certains maux physiques, mais aussi de dépression, de burn-out, parfois de traumatismes enfouis, et plus profondément, guéris dans l’image qu’ils ont d’eux-mêmes, dans leur relation aux autres, dans leur relation à Dieu. Le chemin procure un mieux-être, l’impression que la vie suit une courbe ascendante.

Qu’en est-il maintenant ? On ne parle que de maladie, d’épidémie, de contagion. Mais est inscrite en nous la certitude que la guérison viendra, qu’après le temps d’épreuve auquel le monde est soumis pour un temps indéfini, l’horizon s’ouvrira de nouveau.

Est inscrite en nous la foi profonde que la nuit est suivie du jour, et que les souffrances que nous vivons à présent, qui sont réelles, ne peuvent que nous conduire à la Résurrection…qui est réelle aussi !

Laissons la Parole de Dieu nous éclairer

Psaume 23
Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.
Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal, car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.
Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.
Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

Méditation

Tel est le contenu de notre espérance. Le chrétien ne vit pas en dehors du monde, il sait reconnaître dans sa propre vie et dans ce qui l’entoure les signes du mal, de l’égoïsme et du péché. Il est solidaire avec celui qui souffre, avec celui qui pleure, avec celui qui est exclu, avec celui qui se sent désespéré… Mais, dans le même temps, le chrétien a appris à lire tout cela avec les yeux de la Pâque, avec les yeux du Christ ressuscité. Et alors, il sait que nous vivons le temps de l’attente, le temps d’une aspiration qui va au-delà du présent, le temps de l’accomplissement. Dans l’espérance, nous savons que le Seigneur veut guérir définitivement par sa miséricorde les cœurs blessés et humiliés et tout ce que l’homme a défiguré par son impiété, et que, de cette manière, Il régénère un monde nouveau et une humanité nouvelle, finalement réconciliés dans son amour. Pape François

Prière

Par l’intercession de St Roch, le médecin pèlerin qui a soigné et guéri les pestiférés pendant son pèlerinage, appelons Dieu au secours de notre monde malade :

Seigneur, nous t’en supplions, viens hâter la fin de cette pandémie ;
Guéris ceux qui sont touchés par le coronavirus,
Accueille dans ton amour tous ceux qui y ont succombés,
Et soutiens tous les soignants et les chercheurs.
St Roch, prie pour nous !

Auteur et choix des textes : Pauline Dobon
Crédits photo : Pierre Gauer

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Prier Tagués avec :