«Vivre petit ne rend pas service au monde »

Sabrina, pèlerine suisse, nous a lus, à Santiago-de-Compostela, lors d’un partage en juillet 2021 à l’accueil francophone, un très beau poème de Marianne Williamson, tiré de son livre « Un retour à l’amour : réflexions sur les principes énoncés dans Un cours sur les miracles » paru en 1992. Marianne Williamson est une écrivaine américaine, née en 1952 à Houston.

Ce poème nous invite à rayonner personnellement et «  à ne pas vivre petit » car nous « sommes des enfants de Dieu ».

Ce texte a été longtemps attribué – à tort- à Nelson Mandela

Voici ce passage :

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question…

Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit,

ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus

Elle est en chacun de nous.

Et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres ».

danse

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Témoignages